ACCUEIL


Certes, il y a des avancées depuis la rentrée… mais elles sont nettement insuffisantes !

Une nouvelle revalorisation aura lieu en 2022 : Mais elle ne concerne que 58% des collègues !

– La revalorisation ne concerne que les 9 premiers échelons : +57€ nets par mois aux échelons 2 et 3, +42,75€ à l’échelon 4 et ensuite  +28,50€ par mois de l’échelon 5 au 9.

– Elle inclut les MA, mais avec une prime de seulement 27€ nets par mois quels que soient les échelons.

Il y aura aussi une prise en charge partielle de la protection sociale, mais uniquement sur demande et à hauteur de 15€ nets par mois, en attendant une couverture de 50% pour 2026.

 

LA FEP-CFDT BOURGOGNE DEMANDE :

– Une revalorisation qui profite à tous les collègues donc à tous les échelons. 

– Une revalorisation qui ne soit pas fixée d’année en année mais dans un plan pluri-annuel.

– Une revalorisation qui soit significative pour tous les échelons. Les plus anciens ont le droit d’avoir de la reconnaissance par le salaire. Ce serait amplement mérité !

– Une revalorisation qui récompense davantage le dévouement des MA, que le système met en précarité.

– Une revalorisation qui remette en cause le système : en introduisant des heures sup’ dans le primaire pour récompenser les collègues qui ne comptent plus leurs heures, en réduisant les HSA dans le secondaire au profit d’heures postes.

– Une revalorisation réaliste qui augmenterait enfin le point d’indice sur plusieurs années pour rattraper l’immense perte de pouvoir d’achat accumulé d’année en année et qui tendrait à rejoindre le niveau de rémunération de nos homologues étrangers.