ACCUEIL


Lors du 50e Congrès de la CFDT qui s’est tenu à Lyon du 13 au 17 juin, des délégué.e.s du SGEN et de la Fep sont intervenus pour défendre les besoins, intérêts et droits des enseignants – et des enseignants du privé sous contrat en particulier. La voix de la Fep Bourgogne a ainsi été portée et remarquée par son secrétaire général. La force et l’acuité des messages ont été entendus par Laurent Berger, secrétaire général réélu, qui s’est engagé à donner toute sa place dans la prise en compte confédérale des enjeux de l’éducation nationale, « pour une école plus juste, plus égalitaire, plus inclusive », en élargissant la focale aux formations initiales et continues, ou encore à l’ensemble des acteurs de l’éducation – enseignants, aesh, administratifs… tout en rapprochant les fédérations de l’enseignement public et privé de la CFDT – respectivement le Sgen et la Fep. Cette vision confédérale large passe aussi, pour Laurent Berger, par la prise en compte des usagers, à savoir des parents. Tout cela nous offre de nouvelles perspectives intéressantes.